Quel est l’équipement essentiel pour randonner ? | Le blog de la randonnée | SportsShoes.com
Quel est l’équipement essentiel pour randonner ?

Quel est l’équipement essentiel pour randonner ?

Rédigé par: SportsShoes

Si croiser des personnes suréquipées des pieds à la tête sur des chemins sans difficulté peut prêter à sourire, le confort et la sécurité sont néanmoins deux choses essentielles à ne pas négliger, en particulier durant les longues randonnées. Une météo changeante et peu clémente, un terrain difficile, la baisse des températures liée à l’altitude et la fatigue accumulée sont autant de facteurs qui doivent vous interroger sur le choix de l’équipement. Rester au chaud et au sec est en effet une vraie nécessité. Et pour cela, les vêtements techniques sont souvent incontournables.

Cela étant dit, emporter tout l’équipement possible et imaginable revient à s’alourdir inutilement. Il est souvent préférable de randonner aussi léger que possible pour rester agile, minimiser la fatigue sur les terrains exigeants et tout simplement prendre plus de plaisir. Chacun sait qu’une bonne paire de chaussures de marche est primordiale, mais quelles sont les autres pièces d’équipement essentielles pour randonner en toute quiétude ?

1. UNE VESTE IMPERMÉABLE

Le soleil a beau briller sans le moindre nuage, cela ne garantit pas que la météo reste au beau fixe. Particulièrement en montagne où les conditions peuvent se dégrader très rapidement. Même en plein été, il n’est pas rare d’être surpris par une averse ou du brouillard et le vent souffle souvent fort sur les crêtes.

Finir trempé jusqu’aux os faute d’avoir emporté de quoi se protéger, c’est passer un mauvais moment et risquer de tomber malade. Bonne nouvelle, la parade est toute simple : il suffit d’avoir sur soi une veste imperméable. Attention, un détail a son importance. Il faut opter pour une veste réellement imperméable et non juste déperlante ou résistante à l’eau au risque de finir quand même mouillé en cas de pluie soutenue. Pour s’en assurer, il faut vérifier l’indice d’imperméabilité qui est mesurée par la charge hydrostatique. Celle-ci s’exprime en millimètres et correspond à la hauteur d’eau nécessaire pour que la pression engendrée par le poids du liquide force le passage des premières gouttes à travers le tissu. Plus cette valeur est élevée, plus le tissu est imperméable. Une valeur d’au moins 10 000 mm est nécessaire pour rester au sec. Des coutures étanchées et une capuche à visière intégrée sont aussi un vrai plus pour éviter de prendre l’eau.

La respirabilité du tissu est une autre caractéristique sur laquelle il est important de se pencher. Il n’y a en effet rien de plus désagréable que de transpirer à grosses gouttes sous une veste qui ne laisse pas la sueur s’évaporer. La respirabilité d’un tissu se définit comme étant sa capacité à évacuer une certaine quantité de vapeur d’eau par unité de surface en 24h et s’exprime donc en g/m²/24h. Une veste avec une très bonne respirabilité aura un indice proche de 20 000 ou davantage.

Si vous évoluez dans des conditions de faible luminosité, opter pour une veste réfléchissante peut être judicieux pour mieux vous signaler. La présence de plusieurs poches est aussi un atout pour garder l’essentiel à portée de main. Préférez néanmoins une veste aussi légère que possible – dès lors qu’elle satisfait tous vos besoins – car souvenez-vous qu’il vous faudra l’emporter partout avec vous.

2. UNE PREMIÈRE COUCHE TECHNIQUE

Appelée aussi baselayer, cette première couche en contact direct avec la peau se doit d’être aussi respirante que possible afin d’évacuer la transpiration et de vous garder au sec. Exit donc le coton qui retient l’eau ! Préférez les premières couches qui transfèrent la transpiration et facilitent son évaporation et qui sont confectionnées avec des coutures plates pour éviter les frottements. Aujourd’hui, beaucoup de baselayers protègent également des rayons UV et disposent de propriétés antibactériennes limitant l’apparition des mauvaises odeurs, ce qui permet de porter le vêtement plusieurs jours consécutifs sans attirer les mouches.

Par temps froid, une première couche thermique permet de retenir la chaleur du corps, et ce d’autant mieux qu’elle est associée à une couche intermédiaire isolante de type polaire. En été, elle devient nécessaire lorsque vous prévoyez de monter en altitude où les degrés chutent vite.

3. DES CHAUSSETTES DE RANDONNÉE

Voilà un équipement trop souvent négligé et pourtant fort utile pour prévenir le risque d’ampoules. Une bonne paire de chaussettes de randonnée vous protégera sans être très encombrante. Là encore, il faut opter pour des chaussettes conçues pour évacuer la sueur et garder vos pieds au sec. Une coupe ergonomique et un bout sans coutures évitent les frottements à l’origine des ampoules, tandis qu’un tissu en laine Merino limitera l’apparition des mauvaises odeurs grâce à ses propriétés antibactériennes. Elles procurent aussi un surplus d’amorti sous le pied pour un confort optimal.


TAGS :

PayPal Direct

Attendez on est en train d'autoriser votre payment

Chargement

PayPal Direct

Please wait...

Chargement

PayPal Direct

Désolé mais il a un error avec paypal, essaie plus tard ou utilise un autre methode de payement.

Zopim Cloud Bubble
Live Chat
Loading...