Compétitions

Marathon des Sables : Préparation avec Samir Mouffok

Cet article est le second de notre série sur le Marathon des Sables. 

En cette année 2024, le Marathon des Sables demeure un événement emblématique, attirant toujours autant d'aventuriers et d'athlètes comme Samir Mouffok déterminés à relever ce défi ultime. Malgré les difficultés et les incertitudes rencontrés à l'échelle mondiale, la résilience et la détermination des participants continuent d'inspirer bien d’autres coureurs. 

Nous avons sollicité Samir afin qu'il partage avec nous son expérience unique et ses précieuses réflexions pour nous permettre de plonger au cœur de son aventure. Découvrez ses motivations profondes, sa préparation rigoureuse et ses stratégies pour affronter les conditions extrêmes du désert. De l'excitation du départ à l'anticipation des défis à venir, suivez Samir dans son périple pour atteindre l'ultime objectif : franchir la ligne d'arrivée et entrer dans l'histoire du Marathon des Sables.

Crédit photo :  @ph0tocapture

Quelles sont vos principales motivations pour participer au Marathon des Sables et comment avez-vous décidé de vous lancer dans cette aventure ?

En 2014, après mon premier marathon, j’étais sur un nuage... Je pensais déjà au prochain. En lisant un magazine de running, je tombe sur un article intitulé « Les marathons de l’extrême ». Je vois cette image d’un coureur sur une dune de sable : Le Marathon des Sables, 250 km en 5 étapes dans le Sahara marocain. Cela a été un déclic ! Une très longue distance, en plein désert. « Un jour je ferai cette course hors norme, un jour j’aurai le niveau physique et mental pour faire cette course ». 9 ans plus tard, en juin 2023, après avoir terminé un ultra-trail de 175 km, je réalise que je suis prêt pour m’attaquer à mon rêve, le MDS ! Deux de mes amis étaient déjà inscrits. L’un d’entre eux me dit « Samir, il nous reste une place dans la tente, c’est pour toi, tu es prêt ? Rejoins-nous! ». 10 ans après avoir lu ce fameux article, je serai au départ de la 38ème édition du Marathon des Sables !

J’ai envie de vivre cette aventure, coupé du monde, centré sur l’essentiel au milieu du désert… Et aller au-delà de mes limites.

Quel a été votre processus de préparation physique et mentale en vue de cette épreuve ? Quels types d'entraînement avez-vous suivi pour vous préparer aux conditions extrêmes du désert ?

L'entraînement pour le Marathon des Sables est assez dense. C’est une préparation similaire à celle d’un ultra-trail. Faire du volume et inclure séances côtés dans son entraînement. Il faut aussi prévoir une sortie très longue par semaine minimum. Par exemple, chaque dimanche j’ai progressivement augmenté la distance, j’ai commencé par 20 km puis 25, ensuite plusieurs à 30 km.

Pour se mettre au plus proche des conditions du Marathon des Sables, chaque sortie longue et quelques entraînements doivent se faire avec un sac à dos dans lequel nous mettons un peu de poids en augmentant progressivement la charge pour se rapprocher des 10 kg que nous aurons sur le dos sur le parcours. Pour le climat, c’est compliqué de me rapprocher de celui du désert en étant à Paris ! Donc à la fin de la prépa, je portais 2-3 épaisseurs de vêtements et un k-way pour avoir chaud et beaucoup transpirer afin de m’entrainer à courir en ayant très chaud. Au niveau du mental, c’est l’expérience acquise sur les précédentes courses qui m’a permis de travailler cet aspect. Je me conditionne dès maintenant à la difficulté que je vais rencontrer. Je « signe » un pacte avec moi-même, je me promets d’aller au bout quoi qu’il arrive. Le mental est un travail quotidien, se répéter qu’on est capable, et se rappeler que notre entourage sera avec nous à distance pour suivre notre aventure.

Crédit photo : @ph0tocapture

Comment avez-vous planifié votre équipement et vos fournitures pour la course ? Y a-t-il des articles essentiels que vous avez pris en considération en priorité ?

La partie logistique et équipement est primordiale sur cette course du fait de l’exigence d’’autosuffisance alimentaire tout au long de la course. Il y a une liste de matériel obligatoire à avoir ainsi qu’un minimum de 2 000 calories par jour d’épreuve. Le tout doit tenir dans un sac à dos de 10 kg maximum ! C’est donc une véritable stratégie d’organiser son sac avec tout le matériel et la nourriture.

J’ai un tableau Excel où je note tout avec le poids de chaque élément. La priorité est l’alimentation, qui représente la moitié du poids total. C’est notre carburant pour tenir tout au long de l’aventure. J’ai 1 sachet par jour dans lequel je mets la nourriture que j’ai prévue. Cela me permet de ne pas réfléchir et chercher ce que je dois manger, je prends ce qui est écrit.

Ensuite, il faut penser au confort pour la nuit avec un bon sac de couchage et quelques produits d’hygiène. Cela permet de bien récupérer pour repartir le lendemain en pleine forme.

Quels sont vos objectifs personnels pour cette course ? Avez-vous un plan de course spécifique en tête, ou visez-vous principalement à terminer l'épreuve ?

L’objectif est de terminer la course. Je verrai sur les deux premières étapes comment je réagis au climat, au terrain, à l’alimentation. Par la suite, je serai en mesure d’ajuster ma stratégie si je peux viser une bonne place au classement par exemple.

 Comment gérez-vous le stress et l'anticipation avant le départ ? 

Sur chaque grand évènement, on a un mélange de stress, d’anxiété et d’excitation. C’est l’inconnu mais on a hâte d’y être ! C’est bizarre mais on adore vivre ce genre de moment !

J’ai la chance de partir avec un groupe de 7 personnes, nous échangeons depuis déjà quelques mois sur un groupe où tout le monde partage sa préparation, ses conseils, ses astuces. J’échange aussi avec 3 personnes qui ont déjà fait cette course, qui partagent leur retour d’expérience.

Quelles sont vos attentes et vos appréhensions concernant les défis à venir pendant le Marathon des Sables ? Y a-t-il des aspects spécifiques de la course qui vous préoccupent plus que d’autres, tels que dormir en communauté ?

Comme tous les participants, j’appréhende la forte chaleur et les ampoules aux pieds. C’est d’ailleurs la première cause d’abandon.

La vie sur le bivouac ne me préoccupe pas. Au contraire, je suis curieux de vivre cette expérience de dormir sous une tente en groupe pendant une semaine. Cette absence totale de confort va nous recentrer sur l’essentiel. La nuit, on aura la chance de voir un ciel rempli d’étoiles comme on n’en voit plus en ville.

Les anciens participants sont unanimes, il y a un avant et un après le Marathon des Sables…

Crédit photo : @ph0tocapture

Nous tenons à exprimer notre sincère gratitude à Samir pour avoir généreusement partagé son expérience et ses précieuses connaissances dans le cadre de cette entrevue. Son engagement envers sa préparation pour le Marathon des Sables est une source d'inspiration pour tous ceux qui aspirent à relever des défis comme celui-ci. 

Pour suivre de près l'évolution de l'aventure de Samir, nous vous encourageons à le rejoindre sur son compte Instagram. Merci encore à Samir et à vous tous pour votre intérêt continu. Nous lui souhaitons également bonne chance et bon courage pour cette aventure qui démarre sur les chapeaux de roue.

SportsShoes s'engage à organiser les courses les plus passionnantes et les plus uniques, que ce soit sur piste, sur route ou sur sentier. Consultez notre rubrique Compétitions pour plus d'informations sur les événements, les actualités et les résultats. Parce qu'il n'y a pas de plaisir à rester immobile.

Bienvenue

Découvrez les actualités des dernières courses organisées par SportsShoes.com, dont de nouveaux formats de course, des tentatives de record, et des 5 km jusqu'aux marathons, en passant par les 10 km. Nous sommes impatients de faire battre votre cœur le jour de la course !

En savoir plus

Accueil

Partager

Loading footer...